Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 06:47
A Calais, j'étais un peu comme leur petite soeur (portrait de Nora Chenard par le Ouest-France Morlaix du 26 janvier 2017)

Nora Chenard, militante de terrain, a passé deux mois dans la jungle de Calais. Élève au lycée Suscinio de Morlaix, elle a organisé une journée de rencontre entre ses camarades et des réfugiés.

Témoignage

« J’ai passé près deux mois dans la jungle de Calais. C’était il y a tout juste un an. J’étais à Rennes, en prépa pour une école de vétérinaire, mais le cadre et la compétition ne me convenaient pas. Je savais que je voulais aider les autres.

L’humanitaire est venu après, au contact de ma cousine qui, elle, œuvre en Grèce. Compte tenu de mon anglais moyen et sans expérience, j’ai choisi de me rendre à Calais. J’ai répondu à un appel à bénévoles lancé par Utopia 56. C’était en février 2016.

J’ai fait un premier séjour d’une semaine. Puis, à peine revenue chez mes parents, j’ai eu envie d’y retourner. Là-bas, j’ai rencontré des migrants qui avaient le même âge que moi. Ils sont devenus des amis. Prochainement, j’irai les voir en Angleterre.

Au bout de la première semaine à Calais, on m’a proposé de devenir coordinatrice, mais j’ai préféré agir au quotidien, j’étais responsable d’un lieu de vie, où on servait café et thé. J’étais un peu comme leur petite sœur.

C’est vrai qu’au départ, en tant que fille, on est très regardée, mais il faut aller au-delà, les gens apprennent à nous connaître. Il suffit de mettre des barrières.

Quand je suis partie, je n’avais que 18 ans. Mes parents, qui ne sont pas des militants de terrain, m’ont juste mise en garde sur les risques que je pouvais encourir.

Ici, à Suscinio, les élèves sont surtout passionnés par la nature : si l’environnement est dégradé, c’est à cause de l’homme. J’ai eu envie de créer un réseau humanitaire. D’où cette journée de sensibilisation organisée en lien avec les associations qui œuvrent dans le pays de Morlaix.

Depuis que je suis ici, je rends visite chaque semaine aux migrants du centre d’accueil et d’orientation de Pleyber. J’ai aussi organisé une collecte avec les élèves. Mon objectif est de continuer à proposer des rencontres entre lycéens et migrants. Un match de cricket par exemple. Il faut leur dire qu’ils sont les bienvenus.

Loin des chiffres officiels qu’on nous balance tous les jours, la rencontre met un prénom sur un visage. Cela prend une autre dimension ! »

À lire aussi : Notre reportage sur la rencontre sportive entre élèves et réfugiés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011