Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 09:52

L’Humanité

Mercredi 7 décembre 2016

 

Amnesty International dénonce le déplacement d'un demi-million de personnes dans le Kurdistan turc.

Dans son dernier rapport intitulé « Déplacés et dépossédés : droit au retour pour les habitants de Sur », Amnesty International dénonce la politique de destruction et de répression implacable menée par le régime islamo-conservateur après une année de conflit au Kurdistan turc.

D'après l'ONG, environ un demi-million de personnes auraient été forcées de quitter leur domicile. « Ce qui pourrait constituer une sanction collective », précise le rapport. Après l'échec d'un cessez-le-feu signé en juillet 2015, des affrontements ont éclaté entre des personnes affiliées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et les forces turques de sécurité. En réaction aux déclarations d'« autogouvernance », à la mise en place de barricades et à l'apparition de tranchées à Sur, dans l'arrondissement central de Diyarbakir, et dans d'autres villes du Sud-Est, « les autorités ont commencé à imposer des couvre-feux 24 heures sur 24 et à mener des opérations de sécurité fortement militarisées », rappelle John Dalhuisen, directeur du programme Europe de l'observatoire.

Parmi les zones les plus touchées, le quartier de Sur, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, est quasiment rayé de la carte. Après les expulsions forcées, presque tous les biens immobiliers ont été confisqués par les autorités turques, et de nombreux immeubles ont aussi été démolis. Des dizaines de milliers de personnes sont aujourd'hui sans toit. « Des logements situés dans ce quartier qui débordait naguère d'activité ont été démolis et confisqués afin de faire place à un projet de réaménagement dont très peu de résidents sont susceptibles de bénéficier », dénonce le rapport. Au vu et au su de tous ­ Union européenne, Etats-Unis et Nations unies ­, le régime de Recep Tayyip aura réussi en moins d'un an à détruire le présent de familles entières, mais aussi à effacer méthodiquement leur mémoire inscrite dans des murs aujourd'hui réduits à l'état d'éboulis.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011