Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 16:12
Rassemblement ce mercredi 14 décembre devant la Mairie de Morlaix à 18h pour la fin des massacres à Alep et en Syrie

Rassemblement ce mercredi 14 décembre devant la Mairie de Morlaix à 18h pour la fin des massacres à Alep et en Syrie

Pluies de bombes, missiles ravageurs, populations civiles prises en otages, gazées, massacrées, affamées, privées d'assistance médicale... Alep-Est aujourd'hui, c'est l'horreur au quotidien.

Face à ce drame humanitaire qui se déroule sous nos yeux et contre le silence et l'oubli, le Collectif Paix au Moyen-Orient appelle à un:

RASSEMBLEMENT

MERCREDI 14 DECEMBRE A 18h

au Monument aux morts Place de la Liberté à Brest et à Morlaix (devant la mairie)

pour:

- manifester notre indignation et notre solidarité avec le peuple syrien

- exiger l'arrêt immédiat des bombardements des populations civiles et l'ouverture de corridors humanitaires sous contrôle de l'ONU

- réclamer l'ouverture d'un sommet de l'ONU réunissant tous les acteurs concernés afin de trouver une issue politique au conflit,

Soyons nombreux à ce rassemblement car, seule la mobilisation populaire pourra forcer l'arrêt des surenchères guerrières qui mettent aujourd'hui à feu et à sang le Moyen Orient et dont les populations civiles - comme à Alep aujourd'hui - sont toujours les victimes.

Le Collectif Paix au Moyen Orient regroupe des réprésentants d'organisations politiques et syndicales, d'associations et de muvements pacifistes et, à titre personnel, des citoyens et citoyennes. 

univpaix29@numericable.fr

Rassemblement pour la fin des massacres à Alep ce mercredi 14 décembre à 18h devant la mairie de Morlaix

Syrie. L’évacuation des civils d'Alep retardée de plusieurs heures (Ouest-France, 14 décembre 2016)

 

Les rebelles et les civils qui le souhaitent attendent toujours, ce mercredi matin, d’être évacués d’Alep après un accord conclu sous la houlette de la Russie et de la Turquie, une opération - retardée de plusieurs heures - qui marquera la fin de plus de quatre ans de rébellion dans la deuxième ville de Syrie.

Les évacuations qui devaient commencer mercredi à 05 h (03 h GMT), selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), n’avaient toujours pas commencé plus d’une demi-heure plus tard, a constaté une journaliste de l’AFP sur place.

Du côté gouvernemental, la journaliste a vu dans le quartier de Salaheddine, divisé entre régime et rebelles, une vingtaine de bus verts en attente sans voir de civils ou d’insurgés dans les parages. Six bus étaient brièvement entrés mardi soir dans le quartier avant d’en ressortir, vides.

L’espoir renaît

L’accord d’évacuation a été annoncé mardi par des groupes rebelles et confirmé par la Russie et la Turquie, parrains respectifs du régime de Bachar al-Assad et de l’opposition, après le tollé international suscité par les atrocités qui auraient été commises contre les civils dans les quartiers repris par l’armée.

Le département d’État américain a précisé que Washington n’avait pas été consulté par Ankara et Moscou. « Même si c’est la fin du siège d’Alep, ce n’est pas la fin de la guerre en Syrie. Elle se poursuivra. L’opposition continuera à combattre », a déclaré son porte-parole John Kirby.

Sur le terrain, les armes se sont tues depuis le milieu de l’après-midi de mardi, après quatre semaines de bombardements intenses sur les quartiers tenus par les insurgés dans la partie orientale d’Alep, selon une journaliste de l’AFP et l’OSDH. « Alep est dans une situation d’urgence absolue : environ 100 000 personnes sont encore piégées sur un territoire de 5 km carrés », a déclaré à l’AFP la présidente de Médecins du Monde, Dr Françoise Sivignon, appelant à sauver les civils de cet « enfer ».

Selon un responsable d’un influent groupe rebelle à Alep, l’accord visant à évacuer « des quartiers assiégés les habitants et les rebelles avec leurs armes légères » a été conclu « sous la houlette de la Russie et de la Turquie »« Les blessés et les civils seront évacués »en premier, puis suivront les rebelles, a déclaré à l’AFP Yasser al-Youssef, du groupe Noureddine al-Zinki. En sortant, « ils choisiront de se rendre soit dans l’ouest de la province d’Alep ou vers la province d’Idleb (nord-ouest) », des régions sous contrôle rebelle.

L’annonce de l’évacuation intervient alors que les rebelles ont perdu la quasi-totalité de leur ancien bastion d’Alep-Est, offrant au régime sa plus grande victoire depuis le début du conflit en 2011.

Une vingtaine de bus stationnaient en fin de soirée à l’extérieur du quartier de Salaheddine, où se trouvent encore des rebelles, selon des correspondants de l’AFP. Six bus sont brièvement entrés dans le quartier avant d’en ressortir, vides.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a affirmé que les évacuations devaient commencer mercredi à 05 h (03 h GMT).

La tragédie d’Alep, le résultat « de beaucoup de lâcheté et d’indifférence »
http://www.lemonde.fr/syrie/article/2016/12/14/la-tragedie-d-alep-le-resultat-de-beaucoup-de-lachete-et-d-indifference_5048497_1618247.html

Alep, tombeau du droit international, de l’ONU, du minimum de décence et d’humanité
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/12/13/l-ordre-ignominieux-d-alep_5048126_3232.html

« Je suis spectateur et impuissant », se désole un journaliste d’Alep réfugié en Turquie
http://www.lemonde.fr/syrie/article/2016/12/13/a-alep-la-situation-est-identique-au-jour-du-jugement-dernier_5048374_1618247.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011