Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 08:03
Société lampaulaise de salaisons. Le site de Brennilis devrait fermer

Publié le 03 décembre 2016- Le Télégramme

 

C'est une très mauvaise nouvelle pour Brennilis, et plus largement pour les monts d'Arrée. L'usine locale de la Société lampaulaise de salaisons (ex-Salaisons de l'Arrée), le principal employeur du territoire, s'apprêterait à fermer ses portes dans trois mois. En revanche, selon nos informations, il n'y aurait pas de plan social.

« Ou on bouge ou on est virés »

Les 75 salariés, auxquels il convient d'ajouter la vingtaine de personnes en CDD longue durée qui doivent être titularisées, seraient en effet reclassés à Lampaul-Guimiliau ou Quimper. Deux sites qui appartiennent au même propriétaire, la Financière Turenne Lafayette, numéro français de la charcuterie, dont la présidente et actionnaire unique, Monique Piffaut, est décédée cette semaine à l'âge de 78 ans. « On a appris cette fermeture la semaine dernière, quelques jours avant sa mort. On n'a pas le choix : ou on bouge ou on est virés », confirme un salarié aux plus de deux décennies d'usine à Brennilis, qui souhaite garder l'anonymat.

Interrogé, Alexis Manac'h, maire de la commune, affirmait ne pas avoir eu de confirmation officielle de cette restructuration par la direction générale du groupe parisien. « Mais si c'est le cas, c'est un gros coup dur économique pour le secteur, les monts d'Arrée n'étant déjà pas très bien lotis en terme d'emploi ».

 

66e plus grande fortune de France

Hier après-midi, Philippe Beuve, directeur du site de Lampaul-Guimiliau, qui chapeaute aussi celui de Brennilis, n'a pas souhaité communiquer sur le sujet. Pas plus que le groupe Financière Turenne Lafayette, qui emploie 3.200 salariés sur 21 sites industriels.

À travers des acquisitions successives, sa P-DG Monique Piffaut avait réussi à en faire un acteur majeur dans trois filières de l'agroalimentaire : plats cuisinés, salaisons et foie gras, avant de s'attaquer au segment de la charcuterie.

Le groupe détient un impressionnant portefeuille de références telles que Paul Prédault, William Saurin, Garbit, Panzani, Petitjean, Soulié, Montagne noire ou les jambons Madrange. Cette année, Monique Piffaut avait été classée 166e plus grande fortune de France par la magazine Challenges (400 M€).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011