Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 12:50

 

LES GRANDS ENJEUX POUR NOTRE PLANÈTE

                     GÉRARD LE PUILL

 

 

Les vastes complexes de loisirs avec bulle tropicale, cottages, commerces... au bilan carbone désastreux ne génèrent que peu d'emplois. 

Baptisé Alliance 46.2, un cabinet de lobbying pour le compte d'AccorHotels, du Club Med, d'Aéroports de Paris, de Pierre et Vacances, de Lagardère, de la Caisse des dépôts et consignations, de Center Parcs, de BNP Paribas, de Disneyland Paris, des Galeries Lafayette, de la SNCF ­ et quelques autres ­, s'est adressé récemment aux présidents des 13 nouvelles régions de France pour qu'ils investissent à fonds perdus en faveur du tourisme. Mais les fonds ne seraient pas perdus pour tout le monde. Ces entreprises espèrent se faire plus d'argent si le budget des régions sert à leur financer des infrastructures, comme celui de l'État, sollicité lui aussi par le livre blanc d'Alliance 46.2. Ces donneurs de leçons se conduisent en donneurs d'ordres à l'adresse des pouvoirs publics, à tous les niveaux, afin que l'on facilite partout leurs projets gaspilleurs de terres agricoles. Parmi eux se trouve le groupe Pierre et Vacances, qui veut araser 200 hectares de forêt à Roybon, dans l'Isère, pour mettre en place un parc de loisirs avec un millier de « cottages », des commerces, des restaurants, une bulle tropicale chauffée en permanence à 29 °C pour ne créer finalement que 468 équivalents temps plein en emplois.

Les géants du secteur ordonnent aux pouvoirs publics de financer leurs projets énergivores et pollueurs.

Un projet aussi inutile que celui du groupe Auchan dans le Triangle de Gonesse, et avec un bilan carbone aussi désastreux pour les prochaines années. Mais Matthias Fekl, ministre en charge du tourisme, reste muet sur le sujet, 9 mois après la tenue de la COP21 en France. Dans le livre blanc qui sert d'argumentaire à Alliance 46.2, une rubrique, présentée sous le titre « Ce qui peut être fait », préconise la mise en place, aux frais de l'État et des régions, d'une « simplification drastique des règles de l'urbanisme applicables aux équipements touristiques ».

« Il serait à cet égard utile de disposer d'une étude prospective sur les besoins en foncier des industries du tourisme à l'horizon de 10-20 ans, et Alliance 46.2 propose à l'État de s'associer à la réalisation de cette étude prospective », peut-on lire en page 38 du fameux livre blanc. S'ajoutent à cela l'ouverture, de droit, des commerces le dimanche, une plus grande facilité pour accorder des visas à des touristes étrangers et davantage de forces de police dans toutes les zones touristiques du pays. Notons enfin que ce livre blanc a été publié au tout début de l'année 2015 et qu'il s'adressait alors au gouvernement. Le ciblage des régions date de l'été 2016, avec l'objectif évident de les faire « cracher au bassinet », comme on dit vulgairement. L'expérience montre pourtant que l'on ne peut pas bâtir une économie durable en privilégiant à ce point un tourisme à la fois énergivore et polluant sans être créateur de richesses, comme le sont l'industrie et l'agriculture. De l'Égypte à la Tunisie, en passant par la Turquie, on voit bien qu'il ne faut pas tout miser sur le tourisme

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011