Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 15:15
Baie de Lannion: L'extraction de sable suspendu à la décision dui Conseil d'Etat (Ouest-France, 8 novembre)

L'Etat vient de décider dans un "souci d’apaisement", de ne pas octroyer de nouvel arrêté d’exploitation tant que le recours au fond sur le décret n’aura pas été jugé par le Conseil d’Etat. Celui-ci doit examiner, demain mercredi 9 novembre, les recours des communes et des associations contre le décret ministériel autorisant l'extraction.

Le préfet des Côtes-d’Armor et le préfet du Finistère ( la dune sous marine s'étend sur les deux départements) ont réuni, ce mardi matin à la sous préfecture de Lannion, la commission de suivi, d’information et de concertation relative à la concession de sable coquillier « pointe d’Armor » en baie de Lannion.

Lors de cette commission, selon le communiqué de la préfecture, "ont été restituées les conclusions du rapport d’inspection mené à la demande de Madame Ségolène Royal par le CGEDD, concernant la bonne application des obligations contenues dans les arrêtés d’exploitation et la limitation des impacts environnementaux et socio-économiques de cette activité".

Les rapporteurs "ont considéré conformes les conditions dans lesquelles les premières extractions avaient eu lieu. Néanmoins, un certain nombre de préconisations complémentaires ont été formulées".

Reste que "compte tenu des manifestations qui ont suivi ces extractions et du climat de tension qui demeure, l’État a décidé, par souci d’apaisement, de ne pas octroyer de nouvel arrêté d’exploitation tant que le recours au fond sur le décret n’aura pas été jugé par le Conseil d’État".

 

Dans sa courte déclaration aux associations, à la sortie, le préfet des Côtes-D'Armor a estimé qu'on est "très loin d'une reprise prochaine de l'extraction."

Les recommandations nouvelles du rapport concernent notamment l’actualisation du suivi halieutique (selon une méthodologie qui devra être validée par l’Ifremer), un protocole d’exploitation permettant de minimiser la dispersion du panache turbide et un approfondissement de l’analyse des besoins de sables coquilliers dans la région Bretagne et des conséquences économiques et sociales de cette activité en baie de Lannion.

L’exploitant devra, préalablement, présenter ses analyses à une prochaine commission de suivi, d’information et de concertation, en janvier. 

Les nombreux opposants se réjouissent aussi d'un récent courrier de Ségolène Royal dans lequel la ministre estime que les besoins en calcaires marins, dans de tels volumes, ne sont pas avérés. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011