Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 04:27
Martine et Julia dans l'ancien lavoir. Il renaît grâce à une bibliothèque autonome. | anaig dantec

Martine et Julia dans l'ancien lavoir. Il renaît grâce à une bibliothèque autonome. | anaig dantec

Morlaix. Au Troc lavoir, de la lecture à partager

Morlaix. Au Troc lavoir, de la lecture à partager
http://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-au-troc-lavoir-de-la-lecture-partager-4519316

L'ancien lavoir est devenu un lieu d'échanges de livres, de revues. Habitants et visiteurs apprécient l'initiative, dont c'est la deuxième année d'existence.

Cet été, certains touristes ont eu la chance de se perdre dans la Cité du viaduc pendant leur parcours des venelles. Sans ce problème d'orientation, ils n'auraient jamais découvert le Troc lavoir, qui ne figure pas dans ce parcours. « Les gens tombent dessus en se perdant. C'est pour ça qu'on aimerait mettre un panneau explicatif et un plan de Morlaix », racontent des habitants du quartier. Ce lavoir hors du commun abrite une bibliothèque, « qui vit toute seule ».

Julia, une des habitantes du quartier du Créou, est à l'origine de la création du Troc Lavoir. « Les gens viennent lire, prendre un livre ou en déposer un, explique-t-elle. Le but, c'est de créer du lien, de partager. »

Sur les étagères, on trouve de tout : « Nous avons choisi de ne pas censurer ». Ainsi, les auteurs classiques côtoient des livres religieux ou encore des bandes dessinées.

Un lieu autonome

« C'est Jean-François qui a construit la première étagère, sinon, c'est que de la récupération. » Et qui dit récupération, dit zéro euro et recyclage. Le livre d'or, nouveauté de l'été, est garni de messages bienveillants qui témoignent de l'engouement des passants. On y salue l'initiative solidaire et aussi l'accès gratuit à la lecture. « Des gens des quatre coins de la France et même de l'étranger nous ont laissé un mot », raconte Martine, habitante du quartier.

En passant devant le lavoir, ça lui arrive de nettoyer un peu si des mégots traînent, par exemple. Sinon, « personne n'est responsable de ce lieu. On a juste mis une poubelle récemment ».Pas de vols ou de dégradations à déplorer, le mobilier de récupération n'intéresse visiblement pas et les bouquins ne demandent qu'à bouger. « Ils ne sont pas abîmés, ils n'ont pas le temps car ça tourne, » se réjouit Martine.

En effet, ce lieu abrité est quand même ouvert et peut être humide. Quant aux lecteurs, ils ne sont pas en sucre non plus : « L'hiver, on voit les gens qui s'éclairent avec leur portable », s'amuse Julia.

Pas un dépôt de bouquins

Des habitués, des passants, des touristes… Et aussi des enfants qui passent devant en allant à l'école. « Ils sont attachés aux bouquins qu'ils trouvent, donc ont du mal à les remettre,raconte Julia, qui est mère de famille. Mais, on en reçoit de nouveaux, donc il y en a toujours. »

Qui aurait cru que le problème se poserait là : gare à la quantité : « Parfois les gens sont venus déposer des sacs entiers de livres. » Or, ce n'est pas un lieu de dépôt ou de décharge. Les livres trouvent une place sur des étagères et sont triés : « Certains sont trop vieux, trop poussiéreux. »

Des objets comme des lampes, des livres de coloriages et des magazines sont aussi déposés.« Par qui ? On ne sait pas. Les gens qui ont des abonnements viennent donner les exemplaires qu'ils ont lus plutôt que de les jeter. »

Le Troc lavoir est en accès libre, rue Hent-Coz.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011