Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 15:33
Ehpad de la Boissière: la nécessité de conserver le personnel et de garantir un taux d'encadrement permettant un accompagnement de qualité pour les résidents. La ville doit dire non à la logique comptable de l'ARS et garantir les conditions d'accueil des résidents et de travail des personnels!
Question orale sur la situation du personnel et des résidents à l'EHPAD de la Boissière 
présentée au Conseil Municipal du 27 septembre 2016
par les huit élus de l'opposition: Jean-Philippe Bapcérès, Elisabeth Binaisse, Jean-Pierre Cloarec, Ismaël Dupont, Hervé Gouedard, Sarah Noll, Valérie Scattolin, Jean-Paul Vermot
Rapporteur Ismaël Dupont
Les personnels de l'EHPAD de la Boissière manifestaient mercredi 21 septembre pour protester contre le non renouvellement de contrats de personnels précaires, la suppression de six emplois, alors même que les travaux de rénovation de la maison de retraite, la création de nouveaux lits occupés dans un an, et la difficulté voire la pénibilité des conditions de travail des infirmiers et infirmières, des aides-soignantes et aides-soignants avec un taux d'encadrement trop bas à l'EHPAD de la Boissière comme partout dans les structures d'accueil de personnes âgées, justifieraient un maintien des postes. Pourquoi ne pas profiter au contraire de la baisse du nombre de résidents pour améliorer l'accueil et la qualité de l'accompagnement des résidents à l'EHPAD de la Boissière plutôt que de tendre les moyens d'encadrement dans un contexte où les distances parcourues par les aides-soignants sont amplifiées et où les travaux génèrent du stress et de l'anxiété pour les résidents, se traduisant d'ailleurs peut-être par davantage de décès ces derniers mois ?
Les résidents sont accompagnés jusqu'à la fin de leur vie par les personnels, qui sont leur principal soutien dans des situations où ils ont déjà beaucoup perdu et se retrouve dans un état de vulnérabilité important: si le personnel est mal, si ses passages dans les chambres sont minutés, les résidents sont mal. On peut très vite déshumaniser la prise en charge des personnes âgées en créant un climat de surmenage, de fatigue et de stress dans les équipes.
A l'inverse, il faut un taux d'encadrement suffisant pour que les personnels donnent du sens à leur travail et y trouvent une satisfaction qu'ils communiquent aux résidents en mettant de la joie dans leurs tâches et leur communication, en prenant le temps d'aider les personnes dépendantes à manger à leur rythme, en ayant le temps de parler avec les résidents, de les promener, de leur laisser le choix pour se vêtir, de les épiler, de leur faire une douche par jour, toutes choses essentielles pour donner aux personnes âgées en structure, déjà fragilisées, l'envie de vivre, de se maintenir, de se parler.
L'EHPAD de la Boissière avait une bonne réputation jusqu'ici: déjà depuis quelques temps, les aides-soignants ont moins de temps à passer avec les résidents, ne dégradons pas encore les conditions d'accueil en approuvant la gestion strictement comptable et financière de l'ARS et en mettant en place des nouvelles règles d'organisation à l'EHPAD qui se traduiraient par moins de temps de transmission, la suppression de la pause du matin, moins de jours de récupération, plus de "productivité" donc moins de temps passé avec chaque résident et de temps consacré à l'humain!
Avec l'annonce du non renouvellement des contrats de six personnes employés en CDD, qui s'étaient investies dans le déménagement et qui sont aujourd'hui dégoûtées, n'assiste t-on pas encore une fois à une manière de considérer les salariés comme des kleenex et de ne pas mettre la priorité sur la qualité du service public d'accueil aux personnes âgées ? 
Il n'y aucune garantie que ces personnels soient réembauchés dans un an et auront-ils même l'envie de revenir travailler pour l'EHPAD vu comment on les a considérés.  Si l'ARS baisse son attribution de moyens en prétextant de la réduction temporaire du nombre de personnes âgées accueillies le temps des travaux, pourquoi ne pas le dénoncer ? Pourquoi ne pas se battre, négocier pied-à-pied avec ce nouveau pro-consul de la santé? Pourquoi ne pas défendre les salariés de la ville et la qualité des conditions d'accueil en maison de retraite municipale ?

 

 

Lire aussi la question orale de l'opposition au Conseil Municipal de Morlaix du 27 septembre pour demander un bilan social sur la situation du personnel de la ville, question dont le rapporteur sera Jean-Paul Vermot:

 

Question orale déposée par Ismael Dupont, Valérie Scattolin, Jean-Philippe Bapceres, Sarah Noll, Jean-Pierre Cloarec, Elisabeth Binaisse, Hervé Gouedard et Jean-Paul Vermot

 

Valse des cadres de la Mairie (Directeur Général des Services, DGS adjoint, Directeur des finances, pôle communication, Directeur des Ressources Humaines) disparition de poste alors que l’enjeu augmente (mécénat) : la gestion des ressources humaines peut sembler bien brouillonne à la Mairie de Morlaix.

A ce remplacement accéléré des cadres qui crée de l'instabilité pour les personnels s'ajoutent de nombreux témoignages de conditions de travail difficiles pour des employés de la ville dans les services. Nous observons des situations inédites comme l’embauche d’un DGS adjoint responsable des services techniques ….

En lieu et place du responsable actuel ?

Des témoignages de situations individuelles difficiles nous parviennent.

Malheureusement l’opposition ne participe plus ni au Comité Technique, ni au CHSCT, instance de dialogue avec le personnel, et ne peut plus par conséquent donner son avis et prendre l'information dans les instances statutaires.

Afin d’éclairer la situation, acceptez-vous la présentation en conseil municipal du bilan social afin d’ouvrir un dialogue éclairé sur l’état du personnel ?

Il est de l'intérêt de l'ensemble de la commune de favoriser le bien-être au travail, le sentiment d'être considérés et reconnus dans leur compétence, des employés de la ville.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011