Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 05:49
On n'arrête pas le progrès: la privatisation de la plage de La Baule, confiée à Véolia, ne convainc pas (Ouest-France)... et pour cause! La côte bretonne et de l'ouest ne doit pas devenir une nouvelle Riviera! Enfin si ça pouvait pousser Véolia à la mer!

http://www.entreprises.ouest-f rance.fr/article/baule-concess ion-plage-veolia-ne-convainc- pas-04-08-2016-281632?utm_ source=of-ofe_newsletter&utm_ medium

Actualité du jour

Jeudi 04 août 2016

La Baule. Concession de la plage : Veolia ne convainc pas

Les Baulois ont pu poser leurs questions, mardi soir, lors de la réunion publique sur l'attribution de la gestion de la plage. Mais le projet du concessionnaire reste très contesté.

Brigitte Chalopin, la commissaire-enquêtrice en charge de l'enquête publique sur la plage de La Baule, avait organisé cette réunion pour que chacun puisse avoir toutes les informations nécessaires pour se forger une opinion. Face à une assistance nombreuse, plus d'une centaine mardi soir à la salle des Floralies, l'objectif semble atteint. Mais le représentant de Veolia ne semble pas pour autant avoir convaincu les Baulois présents, qu'ils soient habitants ou résidents secondaires.

Un public attentif et averti

Malgré une assemblée majoritairement hostile au projet de Veolia, c'est dans une ambiance feutrée que le public a posé ses questions. Très peu d'avis favorables ont été recueillis, le sentiment général restant celui « d'avoir été écoutés mais pas forcément entendus ».

Mais le point qui a réellement crispé l'assistance, c'est l'absence remarquée du maire, Yves Métaireau, jugée par certains comme« lamentable » face à ce qui représente pour un habitant « une modification fondamentale de la plage de La Baule depuis 1819 ».

La privatisation de la plage de la Baule inquiète

Des réponses peu satisfaisantes

L'abandon du contrôle par la Ville, de sa plage, pour une durée de 12 années cristallise les mécontentements. La gestion du domaine public maritime baulois par un opérateur privé n'est pas comprise par bon nombre d'habitants. Le représentant de l'État, Yvan Forgeoux, a rappelé que ce n'était pas une « privatisation » de la plage et que celle-ci ne deviendrait pas « payante » car « c'est une notion garantie par le service public balnéaire ».

Le représentant de Veolia, Guénaël Granic, directeur développement chez Veolia eau à Nantes, rassure l'assistance : « Il n'y aura pas de McDonald's sur la plage ». Il précise d'ailleurs que « le projet est amendable, l'enquête est faite pour ça ».

Néanmoins, cela ne suffit pas à rassurer des Baulois manifestement très inquiets quant à l'avenir de leur plage : « Pourquoi déplacer les emplacements des bateaux loin du chenal ? » « C'est un projet très bancal sur le plan administratif, on va dans le mur... »

Un habitant, Baulois depuis près de 40 ans, va même jusqu'à apostropher le représentant de Veolia : « Vous voulez un nouveau Notre-Dame-des-Landes ? »

500 observations reçues

Pour la commissaire-enquêtrice, « l'enquête s'est très bien passée » avec près de 500 contributions au total. Elle rappelle qu'il ne reste plus que deux jours pour apporter sa contribution, par mail ou lors de la dernière permanence, ce jeudi, à la mairie de 14 h à 17 h, heure de clôture de l'enquête.

La suite ? La commissaire enquêtrice devrait rendre son rapport et formuler un avis début septembre. Avis qui motivera la décision que prendra ensuite le préfet de Loire-Atlantique.

Anthony MEIGNEN

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011