Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 10:24
C'était en juin 2014 (en haut à gauche), lors de l'hommage à Georges Perros. En bas, Georges Perros dans sa « piaule » (photo Michel Thersiquel, avec l'autorisation du Port-musée de Douarnenez), et, à droite, l'une des oeuvres de Georges Perros (collection particulière Catherine Marchand-Frédéric Poulot). | Georges Perros

C'était en juin 2014 (en haut à gauche), lors de l'hommage à Georges Perros. En bas, Georges Perros dans sa « piaule » (photo Michel Thersiquel, avec l'autorisation du Port-musée de Douarnenez), et, à droite, l'une des oeuvres de Georges Perros (collection particulière Catherine Marchand-Frédéric Poulot). | Georges Perros

Gaël HAUTEMULLE.

« Je suis toujours ce que je vais devenir » est un entretien de l'écrivain, paru aux éditions Dialogues.« Georges au Sporting » est une pièce radiophonique à paraître en novembre.

L'événement

Mon premier est un fort joli livre paru aux éditions Dialogues. Il s'agit de la réédition d'un entretien de Georges Perros avec le journaliste Michel Kerninon.

La librairie et maison d'édition brestoise a eu le goût de rééditer cet entretien de mai 1973 dans sa collection « La Petite Carrée », enrichi d'une quinzaine d'illustrations inédites de l'écrivain, pour certaines mis au jour par la famille après sa mort.

« À la fin de ses jours, mon père dessinait de plus en plus, confie Frédéric Poulot. Dans sa petite piaule, cela prenait plusieurs formes, des dessins, des peintures, du collage. »Quelques-uns de ces dessins ont d'ailleurs été exposés lors de l'ouverture de la médiathèque de la Ville, il y a dix ans. Un anniversaire dont on reparlera.

L'entretien date de mai 1973, écrit Michel Kerninon, dans un court texte de préambule. « La matinée est ensoleillée. Une belle lumière blanche éclaire la baie. [...] Le port du Rosmeur est paisible. Du bistrot sur le quai lieu du rendez-vous, Georges Perros nous conduit à la pièce sans confort et secrète où il lit, dessine, écrit. Sa piaule. »

« [...] Celle-ci se trouve au-dessus du port. [...] La pièce est sommairement arrangée, hermétique au dehors. Au sol, des journaux, des piles de livres, d'autres sur des étagères où sont disposés des dessins et des photos. »

Voilà pour le décor. Entièrement toiletté, l'entretien est passionnant, de la première question, « Georges Perros, qui êtes-vous ? », à la dix-neuvième, qui lui fait répondre sur « sa manière d'être présent ».

Yann Paranthoën

« C'est à cause de cette espèce de fréquentation entre complices que j'aime de moins en moins quitter Douarnenez, parce qu'après tout, on est ensemble, et que ce n'est peut-être pas si mal d'être ensemble »

Douarnenez et, donc, « son rapport aux autres, dans la rue, dans les cafés, chez soi, cela constitue tout de même un semblant de fraternité efficace », confie-t-il un peu plus tôt. Mais, aussi, la religion, la poésie, les femmes, la Bretagne, son enfance, la politique même : au fil de l'entretien, le poète se livre avec une touchante sincérité sur des questions personnelles, ou pas, « en parlant comme il écrit, souligne Frédéric Poulot, et, souvent, d'ailleurs, avec humour. »D'ailleurs, l'entretien est ponctué de quelques rires.

Une fraternité que l'on pourra entendre de nouveau, cette fois sur la pièce radiophonique de Yann Paranthoën, « Georges au Sporting ». Ce disque du maestro de la maison de la Radio (disparu en 2005), que l'on appelle le tailleur de sons, date de 1983.

Une centaine de chanceux ont déjà pu l'entendre en juin 2014, quand la médiathèque municipale a rendu hommage à Georges Perros, en partenariat avec l'Institut national de l'audiovisuel (Ina). Pour fêter les dix ans du lieu culturel, la Ville a eu l'heureuse idée de coéditer la pièce (Prix de la société des Gens de lettres) avec l'association Ouïe-Dire. Un très joli cadeau d'anniversaire.

Je suis toujours ce que je vais devenir, entretien de Georges Perros avec Michel Kerninon, aux éditions Dialogues (14 €).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011