Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 07:44
Minerve: les ex salariés qui occupaient la conserverie à Quimperlé rendent les clefs (Ouest-France, 10 juillet 2016)

Minerve. Les ex-salariés rendent les clés à Quimperlé

Les salariés licenciés de la conserverie, liquidée le 1er avril, mettent un terme à la surveillance qu'ils ont menée à Quimperlé, pendant 79 jours au rythme des 3 x 8. Pour aller de l'avant.

Ce samedi 9 juillet, aurait été leur 80e jour de surveillance des locaux quimperlois de la conserverie Minerve dont le siège est à Quéven dans le Morbihan. Vendredi, la veille, les 75 salariés rencontraient pendant deux heures, leur avocate, Me Élise Brand, pour connaître les détails des procédures en cours et leur devenir.

Dans le même temps, le collectif des ex-salariés a fait son annonce : « Nous rendons les clés. Nous quittons le site de la Villeneuve-Braouïc. Ce n'était pas vraiment une occupation, mais plutôt de la surveillance que nous y avons assurée. Nous pouvons partir la tête haute. Pendant 79 jours et nuits, nous avons gardé les locaux. Et ils sont en bon état. »

Le combat toujours

Les ex-salariés sont restés dans le site quimperlois, selon un planning qui respectait le système des 3 x 8. Comme lorsqu'ils y travaillaient.

Les ex-salariés se battent toujours pour leurs indemnités de licenciement qu'ils espèrent correctes et pour qu'aboutisse l'enquête pour détournement de fonds ouverte à l'encontre de leur ancien patron.

Minerve, conserverie spécialisée dans le soja et la châtaigne, a été liquidée par le tribunal de commerce de Lorient le 1er avril. Les ex-salariés se battent depuis. Pendant plus de trois mois, ils ont mené différentes actions : ventes solidaires de conserves avec étiquettes collectors devant leur entreprise quimperloise, présence sur les marchés locaux de Quimperlé et Quéven... Ils ont suivi les manifestations contre la loi Travail, mené des opérations escargot entre Quimperlé et Lorient pour faire connaître leur histoire quitte à recevoir des amendes... Ils ont rencontré nombre d'élus et de représentants de l'État pour faire avancer leur dossier.

Lire aussi. Conserverie. Les sites de Minerve en vente sur Le bon coin

Aller de l'avant

« Juillet, c'est les vacances. Nous n'aurons rien de plus, explique le représentant du collectif des ex-salariés. Certains d'entre nous ont commencé des formations, d'autres les débutent la semaine prochaine. Ça fait du bien. On a besoin de ça. Il nous faut commencer à penser à autre chose. » La plupart des ex-salariés ont décroché une formation. « Pour les plus âgés d'entre nous, il y a des dispositifs adaptés, reprend le porte-parole, conscient toutefois que « certains resteront sur le carreau. »

Les procédures enclenchées se poursuivent. Le prochain rendez-vous est fixé au 9 septembre, au tribunal administratif de Rennes. Jeudi, une délégation a été reçue en sous-préfecture de Lorient. Une fois de plus, pour faire le point sur le dossier. Aujourd'hui, les Minerve veulent aller de l'avant, « sans rien lâcher au niveau des procédures. »

Reste l'espoir encore, « de trouver un repreneur. Nous en recherchons toujours un, pour permettre la réindustrialisation du site », conclut le collectif des ex-salariés.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011