Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 13:47
Jean-François Lemière et Lionel Broudin font partie des 111 débaleurs du marché de Morlaix qui ont signé la pétition

Jean-François Lemière et Lionel Broudin font partie des 111 débaleurs du marché de Morlaix qui ont signé la pétition

Marché. Une pétition circule dans les étals
http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/marche-une-petition-circule-dans-les-etals-22-07-2016-11156955.php

Les commerçants non-sédentaires de la place Allende ont distribué, samedi dernier, une pétition dans les étals du marché. Ils demandent à la mairie de ne pas revenir sur un accord pris en commission des marchés au mois de juin dernier, les autorisant à occuper la place jusqu'à 14 h, au lieu de 13 h 30 habituellement. L'accord devait se terminer fin septembre. Après le marché, les agents de la ville doivent nettoyer les lieux pour que le parking qui s'y trouve soit remis en fonctionnement le plus vite possible.

Une lettre ouverte à la mairie


Une lettre a été remise à la mairie : « La mise en place et les départs de chalands sur un marché, quelle que soit son importance, se fait par vagues d'arrivées et de départ, dans un contexte amiable[...] comment peut-on exiger un départ à 13 h 30 alors qu'une majeure partie finit entre 13 h 15 ou 13 h 30 ? », est-il demandé dans la lettre. « Pour notre organisation, c'est ingérable. Et puis, en ce moment on a encore beaucoup de monde jusqu'à 13 h, que doit-on faire, leur demander de partir pour tout ramasser ? », réagissait Lionel Broudin, délégué des commerçants non sédentaires. Annie Piriou, adjointe au tourisme et au rayonnement de la ville, s'étonnait de cette levée de boucliers : « C'est une décision prise dans une commission des marchés, un lieu démocratique dans lequel se trouvent des représentants des commerçants non-sédentaires. Nous pensons qu'après le 1e r septembre, il y aura moins de monde au marché après 13 h, en hiver par exemple ». La pétition devrait être remise après le marché de demain, selon Lionel Broudin.

***

La semaine dernière, les commerçants du marché faisaient signer cette pétition contre une décision unilatérale du maire de Morlaix de les obliger à quitter leur place au marché à 13h30. Des centaines de signatures ont déjà été obtenues.

Nous l'avons signée et la soutenons, conscients que le marché de Morlaix est un vecteur essentiel de la vie sociale sur la ville et le territoire, et de son attractivité commerciale. Beaucoup de clients arrivent actuellement sur le marché à 12h30, 13h. Ils font leur course, vont ensuite dans les cafés, les commerces, c'est très important pour la vitalité de Morlaix le samedi, pour l'ensemble des commerçants du centre-ville et pour le bien vivre à Morlaix.

Les commerçants des marchés travaillent beaucoup et tirent souvent des revenus relativement modestes de leur activité. Leur fidélité au marché de Morlaix est très importante pour l'image de la ville (des documentaires télé sur le marché de Morlaix ont d'ailleurs eu semble t-il un impact réel sur le tourisme dans la région l'année dernière) et la qualité de vie à Morlaix et dans la région.

Ils ont le droit d'être entendus et respectés. Rien ne s'oppose à ce qu'ils puissent continuer leur activité de plus, comme auparavant. La décision contraire occasionnerait pour eux une perte de revenus significative. C'est aussi de nos emplois dont il est question ici!

Sans parler des complications matérielles très grandes à vouloir vider la place Allende plus tôt, avec tous les débaleurs et le temps de rangement et de démontage. Et de la frustration pour les chalands et les commerçants à devoir refuser le service au gong, même en cas de file d'attente! C'est simplement inimaginable dans ce type d'activité commerçante reposant sur la convivialité, les rapports inter-personnels, la confiance... Veut-on que faire profiter les supermarchés d'une baisse de fréquentation des marchés?

Ismaël Dupont

Voici la lettre des commerçants du marché à Agnès Le Brun qui nous a été remise la semaine dernière, samedi 16 juillet:

Madame le Maire,

Lors de la dernière commission paritaire, la volonté des membres de votre service technique de modifier les horaires de fin de marché sur la place Allende à partir du 1er septembre 2016 ne peut nous laisser indifférents.

Ayant pris connaissance de ce paragraphe peu de temps avant cette réunion, l'ensemble des commerçants inscrits au registre du Commerce, de l'agriculture, ainsi que de nombreux salariés exerçants sur celui-ci, ont signé d'un commun accord une pétition (111 débaleurs, 111 signatures) pour exprimer leur désaccord sur cette décision, désaccord d'ailleurs qui n'est pas un refus systématique, mais de bon sens.

Les membres de votre service technique ont simplement oublié lors de cette décision que l'horaire actuel de 14 heures existe depuis de très nombreuses années, qu'il a déjà été discuté avec des membres de ce service, qu'il correspond parfaitement au délai de temps qu'il faut pour que la totalité des emplacements soit libéré pour le nettoyage, et qu'en aucune manière nous n'accepterons le remplacement de ce règlement par un nouveau, avec des horaires que nous ne pourrons pas respecter.

Nous pensons que parce ces faits, les membres de ce service ignorent les éléments principaux qui régissent notre corps de métiers.

La pérennité de nos entreprises ne repose que sur deux éléments. La qualité de nos produits, et l'accueil que nous réservons à nos clients en rapports humains et en disponibilité. La disponibilité permanente, ce qui veut dire quelque soit l'heure de leurs achats (matinaux ou tardifs).

Le deuxième, c'est que nous faisons tous de l'alimentaire (produits carnés, fruits et légumes, poissons et autres) et que nous sommes sujets après la vente à de multiples opérations de rangement, de nettoyage, de mise en frigos pour certaines corporations en respect des normes sanitaires, cela nous demande du temps.

Le troisième, c'est que la mise en place, et le départ des chalands sur le marché quelque soit son importance, se fait par vagues d'arrivées et de départs, dans un contexte amiable et bien structuré entre nous. Votre marché Madame, compte 111 étalages alimentaires, comment peut-on exiger un départ à 13h30 alors qu'une majeure partie finit entre 13h15 et 13h30?

Le fait ci-dessus, nous oblige à vous demander un entretien dans un bref délai, pour mettre fin à une situation qui risque de nous entraîner dans un conflit qui n'a pas lieu d'être, et qui provoquera de fortes tensions et complications qui mettront à mal toutes les relations satisfaisantes, et positives que nous avons eu avec votre municipalité depuis de nombreuses années et qui permet la renommée de votre marché sur l'ensemble de la côte nord du Finistère.

En souhaitant que vous portiez une attention particulière à ce courrier, et en espérant que celui-ci ne reste pas sans réponses de votre part,

Veuillez recevoir, Madame, nos sincères salutations.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011