Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 08:00
les délégués des antennes syndicales CGT du Finistère réunis à l'hôpital psychiatrique Gourmelen à Quimper

les délégués des antennes syndicales CGT du Finistère réunis à l'hôpital psychiatrique Gourmelen à Quimper

http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/groupement-hospitalier-un-outil-d-economie-pour-la-cgt-09-07-2016-11141526.php

Pour la CGT Santé, les groupements hospitaliers de Cornouaille et du Nord-Finistère ne contiennent pas les vertus mises en avant par l'ARS et les directions des établissements. La qualité des soins et les conditions de travail des soignants y perdront au passage, pour le syndicat.

L'hôpital psychiatrique quimpérois de Gourmelen était, hier, l'hôte de la réunion départementale des antennes syndicales CGT de la santé et de l'action sociale. Les représentants de l'hôpital de Lesneven, du CHRU de Brest et de son antenne carhaisienne, des centres hospitaliers de Douarnenez, de Quimperlé et du pays de Morlaix, mais aussi de l'Ehpad des Abers ainsi que des Papillons Blancs se sont retrouvés. Tous souhaitaient évoquer les répercussions des deux Groupements hospitaliers de territoire, dont l'acte de naissance a été signé, le 1e r juillet.

« L'hôpital support s'en sortira bien mieux »


« Nos directeurs rivalisent d'autosatisfaction sur ce qu'ils considèrent comme un progrès, dans le fait que nos établissements vont travailler ensemble, mais nous n'avons pas, nous, la même lecture », expliquent les syndicalistes. Certains éléments de langage les ont particulièrement interpellés, notamment le fait « qu'il ne doit pas y avoir de doublon d'activités sur le territoire ». En clair, deux établissements ne pourront pas avoir la même offre de soins.

Fort à parier, selon eux, que l'hôpital support s'en sortira bien mieux que les hôpitaux périphériques, comme ce fut le cas pour la chirurgie à Douarnenez, qui a migré vers le CHIC quimpérois. De la même façon, pour les activités hors soins - les services administratifs et généraux, la CGT craint ce recentrage sur un pôle.

« Ce n'est sûrement qu'une étape »


« Au final, ce que nous voyons, c'est qu'aucun financement n'accompagnera les transferts d'activité. Il va falloir augmenter la productivité ! C'est un langage que nous avons du mal à accepter, nous, soignants ». Autres inquiétudes ; La mutualisation des moyens, « au détriment des soins et des conditions de travail », ou encore le plan de formation continue. « Il se fera aussi sur le plan territorial. Or, ces plans dépendent des besoins de chaque établissement. Par exemple, le CHIC de Quimper fera des formations en cardiologie et les formations d'aide aux psychotiques n'auront pas autant d'intérêt aux yeux de la direction ». Bref, ces deux GHT finistériens ne convainquent guère le syndicat, « d'autant que ce n'est sûrement qu'une étape. C'est une convention exécutive signée pour dix ans. Ces GHT sont un outil d'économie. Ce n'est pas du pessimisme, c'est du pragmatisme ».

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011