Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 05:48
Pour la troisième fois de suite, les militants de SUD-SOLIDAIRES ont accueilli les élus communautaires avec un tract pour alerter sur leur incapacité actuelle à financer la location d'un local pour exercer leurs droits syndicaux... Aux dernières nouvelles, le président de Morlaix Communauté Jean-Luc Fichet propose une subvention de 2000€, avec une provision équivalente pour les autres syndicats, mais c'est encore insuffisant. Une réunion tripartite a été promise avec Jean-Luc Fichet, Agnès Le Brun, et les représentants de Solidaires car jusqu'ici Morlaix Communauté et la ville de Morlaix se renvoyaient la balle.

Pour la troisième fois de suite, les militants de SUD-SOLIDAIRES ont accueilli les élus communautaires avec un tract pour alerter sur leur incapacité actuelle à financer la location d'un local pour exercer leurs droits syndicaux... Aux dernières nouvelles, le président de Morlaix Communauté Jean-Luc Fichet propose une subvention de 2000€, avec une provision équivalente pour les autres syndicats, mais c'est encore insuffisant. Une réunion tripartite a été promise avec Jean-Luc Fichet, Agnès Le Brun, et les représentants de Solidaires car jusqu'ici Morlaix Communauté et la ville de Morlaix se renvoyaient la balle.

Les journalistes du Ouest-France et du Télégramme au premier plan, avec Sébastien Menès (Sud) derrière

Les journalistes du Ouest-France et du Télégramme au premier plan, avec Sébastien Menès (Sud) derrière

élus, citoyens observateurs, syndicalistes, opposants à la fermeture de la déchetterie de St Thégonnec, partisans du port du Diben, adhérents de SUD, le conseil communautaire faisait presque le "plein" de public hier, mais il est vrai qu'il n'y a qu'une douzaine de fauteuils mis à disposition, ce qui est un peu mince pour une communauté de 65 000 âmes...

élus, citoyens observateurs, syndicalistes, opposants à la fermeture de la déchetterie de St Thégonnec, partisans du port du Diben, adhérents de SUD, le conseil communautaire faisait presque le "plein" de public hier, mais il est vrai qu'il n'y a qu'une douzaine de fauteuils mis à disposition, ce qui est un peu mince pour une communauté de 65 000 âmes...

Conseil communautaire du 4 juillet 2016: bref compte rendu avec les photos de Pierre-Yvon Boisnard
Conseil communautaire du 4 juillet 2016: bref compte rendu avec les photos de Pierre-Yvon Boisnard
François Hamon, maire de St Martin, est intervenu pour espérer ne pas financer deux fois en 2016 la médecine sportive, par le biais de sa commune, puis de Morlaix-Communauté, qui prend désormais toute la compétence à sa charge, et c'est tant mieux, avec une subvention de 16 000€

François Hamon, maire de St Martin, est intervenu pour espérer ne pas financer deux fois en 2016 la médecine sportive, par le biais de sa commune, puis de Morlaix-Communauté, qui prend désormais toute la compétence à sa charge, et c'est tant mieux, avec une subvention de 16 000€

ma première intervention à porté sur l'emploi de personnel précaire en CAE au service informatique pour plaider plutôt pour le recrutement d'un personnel qualifié en CDI, puis sur la DSP Transport avec Keolis: à ma gauche, Jean-Paul Vermot et Christiane Léon

ma première intervention à porté sur l'emploi de personnel précaire en CAE au service informatique pour plaider plutôt pour le recrutement d'un personnel qualifié en CDI, puis sur la DSP Transport avec Keolis: à ma gauche, Jean-Paul Vermot et Christiane Léon

Solange Creignou comme Françoise Raoult et moi, s'est abstenue sur le schéma du nouveau maillage des déchetteries, en pointant le problème de la gestion des déchets verts dans sa commune et les inconvénients pour les habitants de la nouvelle commune d'un éloignement de la nouvelle déchetterie, dont on ne connaît pas encore l'emplacement exact à Pleyber-Christ

Solange Creignou comme Françoise Raoult et moi, s'est abstenue sur le schéma du nouveau maillage des déchetteries, en pointant le problème de la gestion des déchets verts dans sa commune et les inconvénients pour les habitants de la nouvelle commune d'un éloignement de la nouvelle déchetterie, dont on ne connaît pas encore l'emplacement exact à Pleyber-Christ

Jean-Michel Parcheminal est intervenu avec vigueur et émotion pour exprimer son désemparement par rapport à l'abandon des petites communes rurales qui perdent un à un tous leurs services de proximité (pharmacie, garage, commerces, services publics) sans que cela n'émeuve ni les "technocrates" qui gouvernent, ni les sommités rencontrés au congrès de l'AMF: il a voté contre le nouveau schéma des déchetteries (comme la maire de Plouigneau et des élus de l'est de la communauté: 6 voix contre en tout) en mettant en exergue l'éloignement possible de la nouvelle déchetterie par rapport à Plounéour-Menez, si elle est située au nord de Pleyber-Christ

Jean-Michel Parcheminal est intervenu avec vigueur et émotion pour exprimer son désemparement par rapport à l'abandon des petites communes rurales qui perdent un à un tous leurs services de proximité (pharmacie, garage, commerces, services publics) sans que cela n'émeuve ni les "technocrates" qui gouvernent, ni les sommités rencontrés au congrès de l'AMF: il a voté contre le nouveau schéma des déchetteries (comme la maire de Plouigneau et des élus de l'est de la communauté: 6 voix contre en tout) en mettant en exergue l'éloignement possible de la nouvelle déchetterie par rapport à Plounéour-Menez, si elle est située au nord de Pleyber-Christ

Françoise Raoult s'est abstenue sur le nouveau schéma des déchetteries

Françoise Raoult s'est abstenue sur le nouveau schéma des déchetteries

Conseil communautaire du 4 juillet 2016: bref compte rendu avec les photos de Pierre-Yvon Boisnard
Jean-Paul Vermot a participé à un échange aigre doux entre les élus de la droite morlaisienne, Agnès Le Brun en tête, et Jean-Luc Fichet et Morlaix Communauté, par rapport à une étude commandée par Morlaix Communauté (entre 100 000 € et 180 000€ pour explorer les différents possibilités de liaison entre la ville haute et la ville basse de Morlaix, dans le cadre du PEM et de l'aménagement du quartier de la gare)

Jean-Paul Vermot a participé à un échange aigre doux entre les élus de la droite morlaisienne, Agnès Le Brun en tête, et Jean-Luc Fichet et Morlaix Communauté, par rapport à une étude commandée par Morlaix Communauté (entre 100 000 € et 180 000€ pour explorer les différents possibilités de liaison entre la ville haute et la ville basse de Morlaix, dans le cadre du PEM et de l'aménagement du quartier de la gare)

Thierry Desmarres est intervenu assez fortement à propos d'une délibération pour construire une réflexion sur l'aménagement de l'anse de Primel sur le non-sens qu'avait été le projet de port surdimensionné du Diben et dont il craignait apparemment qu'il refasse son apparition aujourd'hui... Or, c'est plutôt à un enterrement pudique du projet de port de plaisance de 500 pontons à 22 millions validé en février 2012 par 54 voix pour, 17 abstentions, et 8 voix contre, au terme d'études ayant coûté la bagatelle de 700 000€ au contribuable, auquel on a assisté hier, Nathalie Bernard essayant d'exprimer les choses de manière la plus consensuelle possible et sans désavouer personne en disant que la donne avait changé: avec la construction du port du Bloscon, l'état des finances publiques, l'évolution de la plaisance avec la réduction du nombre de bateaux vendus... Ce que n'a pas contredit Jean-Luc Fichet, autrefois partisan du grand port de plaisance du Diben.

Thierry Desmarres est intervenu assez fortement à propos d'une délibération pour construire une réflexion sur l'aménagement de l'anse de Primel sur le non-sens qu'avait été le projet de port surdimensionné du Diben et dont il craignait apparemment qu'il refasse son apparition aujourd'hui... Or, c'est plutôt à un enterrement pudique du projet de port de plaisance de 500 pontons à 22 millions validé en février 2012 par 54 voix pour, 17 abstentions, et 8 voix contre, au terme d'études ayant coûté la bagatelle de 700 000€ au contribuable, auquel on a assisté hier, Nathalie Bernard essayant d'exprimer les choses de manière la plus consensuelle possible et sans désavouer personne en disant que la donne avait changé: avec la construction du port du Bloscon, l'état des finances publiques, l'évolution de la plaisance avec la réduction du nombre de bateaux vendus... Ce que n'a pas contredit Jean-Luc Fichet, autrefois partisan du grand port de plaisance du Diben.

Conseil communautaire du 4 juillet 2016: bref compte rendu avec les photos de Pierre-Yvon Boisnard
Conseil communautaire du 4 juillet 2016: bref compte rendu avec les photos de Pierre-Yvon Boisnard
Conseil communautaire du 4 juillet 2016: bref compte rendu avec les photos de Pierre-Yvon Boisnard
Conseil communautaire du 4 juillet 2016: bref compte rendu avec les photos de Pierre-Yvon Boisnard

Je suis intervenu en Conseil Communautaire hier soir:

- Pour m'étonner qu'on fasse un cadeau de 225 000 € à Kéolis qui a facturé deux fois les compensations tarifaires liés aux tarifs sociaux pour les usagers du bus entre 2009 et 2016, Morlaix Communauté ne récupérant que la moitié de ces compensations perçues en trop par Kéolis (225 299€), peu sûre de pouvoir rapidement en justice obtenir raison et retour de son argent, du fait de son erreur dans le suivi de la DSP. Il n'empêche pour Kéolis, c'est 225 000€ de gagné pépère...

- Sur le lancement de la procédure de DSP pour les transports, qui n'empêche pas que le choix ne se fera qu'en octobre 2016 entre une DSP, une société publique locale, et une régie publique pour le mode de gestion des transports, qui sera de toute façon unifiée avec suppression des contrats d'affermage avec Rolland, Merer, Véolia, pour le transport scolaire et péri-urbain. Ce mode de gestion décidé en octobre sur la base d'études financières et des propositions dans le cadre du lancement de la procédure de DSP vaudra pour 7 ans. J'ai plaidé le passage en gestion publique directe en mettant en avant que Morlaix Communauté payait déjà tous les investissements, Kéolis, rémunéré à hauteur de 2 millions d'euros hors taxe par an, se contentant de payer le personnel et de gérer la dimension commerciale du service. J'ai rappelé que, comme le montrait la délibération précédente, il y avait une grande opacité et complexité des comptes des délégataires dans le cadre des DSP, les frais de siège, de direction générale, permettant bien souvent de transférer et de dissimuler des bénéfices vers la maison mère et les actionnaires, bénéfices souvent 4 à 5 fois supérieurs à ceux annoncés. Pour profiter à qui? Kéolis, c'est la moitié du capital détenu par la SNCF certes, mais aussi AXA Private Equity, des fonds de placement québécois, la Caisse des Dépôts. Les transports publics ne doivent pas servir de vache à lait à la finance. La collectivité doit faire la preuve de l'utilité du politique en gérant directement au plus proche des attentes et des besoins le service de transport urbain et inter-urbain, sans déperdition de l'argent public, et en pouvant faire évoluer le service de manière plus souple. J'ai regretté que dans le cadre fixé pour l'appel d'offre de la DSP Transports on parte sur un projet de réseau de transport péri-urbain a minima et pas plus densifié que l'ancien en ne visant que la gestion de 3 à 5 lignes péri-urbaines, ce qui fait que l'on ne fait pas de la densification de l'offre de transport en commun, de la mobilité à l'intérieur de la communauté d'agglomération, de la réduction de production de gaz à effet de serre et de la lutte contre le réchauffement climatique, une vraie priorité budgétaire, ce que j'avais déjà regretté au moment des débats sur le Contrat de territoire.

- Je suis aussi intervenu sur le nouveau schéma des déchetteries. Présentation de mon intervention à suivre...

- Pour la gratuité des parkings autour de la gare, mais ils seront payants a assuré Jean-Luc Fichet, ce n'est pas discutable, et tant pis pour la promotion du train pour les trajets domicile-travail ou d'autres motifs...

- Et sur la réorientation des principes d'aménagement du site portuaire du Port de Primel-Le Diben

Ismaël Dupont

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011