Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 19:19

Face à un exécutif acculé, le PCF veut reconstruire la « Gauche debout »

JULIA HAMLAOUI

DIMANCHE, 19 JUIN, 2016

HUMANITE.FR

Le Parti communiste a réuni, vendredi, son conseil national pour la première fois depuis son congrès. Dénonçant le jusqu’au boutisme et les interventions autoritaires de François Hollande et Manuel Valls, Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, a appelé à amplifier la mobilisation.

« Le gouvernement pratique la politique de la terre de gauche brûlée, nous y opposons celle de la gauche debout. » Vendredi, en marge du conseil national de son parti, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a dénoncé l’attitude du gouvernement après la manifestation de mardi dernier, « qui a confirmé l’isolement du pouvoir ». La liste des griefs du Parti communiste à l’égard de l’exécutif est longue : « Le gouvernement vient de déclencher une opération de manipulation d’une rare violence contre le mouvement syndical et politique qui conteste la loi travail visant à occulter la portée de ses mobilisations », explique Pierre Laurent alors que la dénonciation de cette attitude comme l’appel à y résister étaient au menu de nombre d’interventions au sein de son conseil national. « Il n’y a qu’un seul blocage, c’est l’entêtement du gouvernement à ne pas retirer ou réécrire les articles au cœur de la contestation », a encore dénoncé le sénateur de Paris, jugeant « désinvolte » la découverte des propositions de la CGT par Myriam El Khomri vendredi « après plus de trois mois de mobilisation ». Et d’appeler le gouvernement à « s’interdire de recourir à nouveau au 49-3 (adoption d’une loi sans vote des députés) ».

Alors que Manuel Valls revient à la charge en évoquant à nouveau, dans le Journal du Dimanche, la possibilité d’interdire de prochaines manifestations, une déclaration du Conseil national du PCF doit être rendue publique aujourd’hui pour le dénoncer et appelé à amplifier la mobilisation. D’ores et déjà, 10 organisations politiques de gauche, notamment le Parti de gauche, Ensemble et Europe-écologie-Les Verts et le PCF, ont rédigé un communiqué commun intitulé « Attaques contre les syndicats, le droit de manifester et le droit du travail : unis pour dire non ». Ensemble, ces formations « demandent à François Hollande de cesser d'attaquer le mouvement syndical et le monde du travail », « appellent à refuser toute remise en question du droit de manifester, et à se mobiliser plus fortement encore », et « exigent le retrait de la Loi Travail, seule décision raisonnable à même de calmer les tensions sociales dont le gouvernement est le principal responsable ».

Au-delà de la loi El Khomri, « l’objectif du pouvoir est de briser pour longtemps tout espoir de changement à gauche pour accélérer une possible recomposition politique visant à une gestion consensuelle durable du système par la droite et une partie du PS» a également relevé Pierre Laurent sous la coupole de la place du colonel Fabien, vendredi.

Quant à « la gauche debout » qu’il entend reconstruire, le PCF a rappelé sa feuille de route en vue de 2017 (lire par ailleurs l’entretien avec le porte-parole du PCF): multiplier les contacts d’ici mi-juillet pour l’écriture d’un « pacte d’engagements communs » pour la présidentielle, organiser des débats nationaux thématiques, impliquer les citoyens via sa « grande consultation » avec l’objectif d’une participation de 500 000 personnes cet été et un temps fort à la Fête de l’Humanité en septembre, mettre en place une votation citoyenne en octobre sur ce « pacte » avant de travailler à une candidature validée lors d’une conférence nationale du PCF le 5 novembre. Dès aujourd’hui, un débat sur l’emploi aura lieu au Havre (Seine-Maritime). Le tout pour rassembler, au maximum, forces de gauche et citoyens dans un nouveau Front populaire. «Eviter l’éparpillement et donc la catastrophe au deuxième tour », résume Olivier Dartigolles, reconduit comme porte-parole du PCF. Le conseil national de vendredi a également été l’occasion de mettre la nouvelle direction en ordre de bataille avec l’élection d’un nouveau Conseil exécutif national qui sur 36 membres, compte 11 nouveaux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011