Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 20:45
Les militants du PCF ont planché sur leur congrès, de fédération en fédération (L'Humanité, 30 mai)

Les militants PCF ont planché sur leur congrès de fédération en fédération

AURÉLIEN SOUCHEYRE AVEC GRÉGORY MARIN

LUNDI, 30 MAI, 2016

L'HUMANITÉ

Sur le front contre la loi El Khomri et la dérive néolibérale du gouvernement Valls, les communistes, réunis par département avant leur congrès national, ont rappelé leur volonté de construire une alternative.

Département par département, les communistes avaient jusqu’à hier soir pour se réunir en conférence fédérale, afin de préparer le 37e congrès national du PCF prévu du 2 au 5 juin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Aux quatre coins du pays, la mobilisation contre la loi El Khomri faisait naturellement partie des débats. « Nous avons tenu notre conférence les 20 et 21 mai alors que le dépôt de Douchy-les-Mines était bloqué, raconte Fabien Roussel, secrétaire fédéral du Nord. Nous avons bien sûr envoyé des délégations et passé du temps avec les salariés en lutte. En conférence, nous avons voté une motion pour que le PCF exprime la volonté de sortir des traités européens rejetés par les citoyens, car de ces traités découlent nombre de lois, dont l’actuelle loi travail. »

Pour une « République des droits fondamentaux à garantir »

Travaillant sur la base commune « Le temps du commun » précédemment adoptée à l’échelon national, les militants pouvaient l’enrichir et l’amender. « La situation politique a évolué depuis l’écriture du texte. Nous avons soumis des modifications pour prendre davantage en compte le mouvement social contre la loi travail et inclure des perspectives de débouchés politiques », explique Vincent Bouget, secrétaire fédéral du Gard, pour qui « nous sommes au cœur d’un affrontement de classe dans lequel les communistes doivent prendre toute leur part ».

Du côté des communistes du Loiret, il a été retenu qu’un travail « sur la République des droits fondamentaux à garantir aux citoyens pouvait être un axe fort pour remobiliser les gens », indique Matthieu Gallois. Le secrétaire fédéral de ce département relate également qu’au cœur des débats, un amendement a été retenu pour soutenir la recherche dans le nucléaire, afin d’améliorer la filière, tout en soutenant le développement de pistes pour le remplacer à terme. Dans le Nord, les communistes ont aussi insisté pour « que la lutte contre l’évasion et le système financier qui cannibalise la planète et l’humanité soit au cœur de notre projet et de nos échanges avec les citoyens. C’est un thème qui résonne et rassemble largement », mesure Fabien Roussel.

« Nous pourrions imaginer une votation citoyenne »

Alors que l’élection présidentielle de 2017 approche à grands pas, les modalités pour « faire converger toutes les potentialités disponibles autour d’un projet de justice sociale et de transformation en rupture avec le capitalisme », comme l’écrit la fédération du Bas-Rhin, étaient de toutes les préoccupations. « Nous nous intéressons fortement à l’Appel des 100, qui relègue au second plan la primaire telle que définie par le PS. C’est-à-dire que s’il y a plusieurs candidats dans la mouvance anticapitaliste, nous pourrions imaginer une votation citoyenne, en s’appuyant sur le projet de “l’Humain d’abord” », développe Vincent Bouget.

« Dès le début de notre conférence, nous avons acté que notre parti ne devrait pas participer à des primaires, quel que soit le contour, car c’est un concept anglo-saxon, car c’est antidémocratique, et parce que cela fait le jeu du lobbying et des groupes de presse, précise d’emblée Fabien Roussel. Nous devons désigner rapidement un candidat mais surtout mettre l’accent sur les législatives. Notre crainte est que notre parti se préoccupe trop de la présidentielle alors que l’enjeu, c’est les législatives. » En attendant de voir comment les débats évolueront à Aubervilliers, alors que tous les communistes interrogés insistent sur leur forte envie d’en ressortir « rassemblés, unis et motivés », Matthieu Gallois ajoute que dans le Loiret, des « assises ouvertes à toutes les forces opposées au libéralisme » sont désormais préférées au concept de primaires, « pour la construction d’une candidature commune et d’un programme commun, dont celui de “l’Humain d’abord” pourrait être une bonne base de départ ».

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011