Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 20:31
Journée des Droits des Femmes: Nathalie Le Mel, féministe brestoise d'avant-garde

Frédérique GUIZIOU (Ouest-France, 7 mars 2016)

Ce mardi 8 mars, journée des Droits des femmes, débute une série d’actions pour l’égalité entre les sexes. Le remarquable parcours de Nathalie Lemel y est bien mis en valeur.

Femme et brestoise de la fin du XIXe siècle, elle s’est battue, entre autres, pour la parité des salaires entre les femmes et les hommes. En 1865, déjà, Nathalie Lemel s’engageait sur ce sujet encore, ô combien, d’actualité.

C’est pourquoi, chaque 8 mars, journée internationale des Droits des femmes, la Ville de Brest soutient les actrices et acteurs locaux concernés par l’égalité entre les sexes. Cette année, l’engagement des femmes est particulièrement mis à l’honneur. Et celui de Nathalie Lemel, socialiste, révolutionnaire, anarchiste, féministe, défenseure acharnée du droit des femmes, est particulièrement remarquable

Cet hommage si mérité prend plusieurs formes. La plus visuelle sera la BD que lui consacre l’artiste Laëtitia Rouxel. En création-résidence à la médiathèque Jo-Fourn Europe, où on la rencontrera samedi 12 mars à 14 h 30, Laëtitia Rouxel participera aussi à un déjeuner-discussion autour de son travail sur Nathalie Lemel le 29 mars à L Cause, l’espace associatif résolument féministe.

Encore plus visible sera l’immense portrait de Nathalie Lemel, réalisé par les artistes Guy Denning et Shoof, sur les murs de la Cafet’ d’Ahmed, au 3, rue Sisley. Avant, on fera mieux connaissance avec cette femme admirable grâce à l’exposition Nathalie Lemel, pétroleuse bretonne, vernissage ce mardi 8 mars à 18 h, à la médiathèque Jo-Fourn Europe.

Sur le plan historique, Jacques Arnol, historien spécialiste des grandes figures féminines locales, parlera de la Brestoise engagée dans la commune de Paris en 1871, lors d’une conférence qu’il donnera le 14 mars, à 18 h, à L Cause.« Née le 26 août 1827, dans un café brestois, Nathalie Lemel a connu un extraordinaire destin, lié à sa personnalité hors du commun, analyse Jacques Arnol. Mariée à 18 ans, installée à Paris, elle adhère à l’Internationale en 1865. Sous l’impulsion de Varlin, partisan de l’égalité des sexes, elle entre à un poste élevé à la Société d’épargne de crédit mutuel des relieurs dont il est président… »

Opposée au Second empire, divorcée, déléguée syndicale, elle n’est pas passée inaperçue auprès des autorités. En témoigne ce rapport de police : « Elle s’était fait remarquer par son exaltation, elle s’occupait de politique ; dans les ateliers elle lisait à haute voix les mauvais journaux. Elle fréquentait assidûment les clubs. »

Après une foule d’actions mémorables, Nathalie Lemel est déportée en Nouvelle-Calédonie avec Louise Michel qu'elle a influencée. Amnistiée, elle est morte, aveugle, dans la misère, en 1921 à l’hospice d’Ivry...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011