Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 17:48
La lutte contre la Réforme du Collège 2016 continue le mardi 26 janvier

Le mardi 26 janvier, les enseignants sont appelés à faire grève, notamment dans les collèges. Au collège de Saint Martin des Champs, qui est appelé à perdre deux classes alors que le nombre d'élèves fond déjà dangereusement, et que l'école primaire du Gouelou en perd une elle aussi, tous les enseignants font grève ce mardi 26 janvier.

Des rassemblements sont prévus à Brest et Quimper pour les profs grévistes mais les profs de st Martin vont manifester devant la mairie de Morlaix avec des revendications spécifiques.

L'enjeu est énorme et justifie une mobilisation à la hauteur même si le gouvernement encore une fois a décidé de passer en force.

La réalité de la réforme du collège, c'est:

- 1. Un ministre et un gouvernement qui ne tiennent aucun compte de l'avis des enseignants et des syndicats non affiliés au PS comme le SGEN CFDT, un gouvernement qui tient bon dans le plus grand mépris des personnels sur son agenda de réforme inspirée tout à la fois par le néo-libéralisme et d'inconséquentes analyses "pédagogistes".

- 2. L'objectif de récupérer des heures profs pour faire des économies grâce à la suppression dans plein d'endroits d'options, d'offres de formation, d'heures d'activité rémunérés le midi.

- 3. La fin de l'histoire des arts évaluée au diplôme final du brevet, la fin des options de découverte professionnelle.

- 4. La dévaluation des connaissances disciplinaires au profit de compétences transversales que les enseignants sans censés évaluer en continu.

- 5. La disparition de fait de l'éducation nationale. Pas de volume d'heures défini nationalement par disciplines. Des décisions locales qui ne procèdent pas forcément de l'autonomie des collègues mais d'arbitrage entre différentes contraintes.

- 6. L'école à la carte, avec des enseignements variant suivant les collèges et leur profil (taille, sociologie des élèves, caractère rural ou urbain) et une impossible continuité et unité de l'enseignement posant des problèmes aux collègues non titulaires ou qui mutent, et aux élèves qui changent d'établissement. Cette logique risque d'aggraver les inégalités des chances face à la réussite scolaire et à la prolongation des études.

- 7. Le refus du redoublement. L'abaissement des exigences et du niveau pour le plus grand nombre au profit d'une vision utilitariste et démagogique de l'éducation où il s'agit avant tout de gérer les flux et de former des travailleurs adaptés à la société capitaliste en réservant les moyens d'accéder à des connaissances plus poussées pour des classes mieux dotés culturellement et socialement. La baisse de niveau des élèves et d'exigence de l'école est déjà frappante. Et l'on veut continuer à enterrer l'école républicaine.

- 8. Pour les enseignants, la concurrence pour les heures et pour sauver leur enseignement, leur service à temps complet ou à mi-temps dans un contexte où il faudra de plus en plus se justifier auprès de la hiérarchie en mettant en avant des projets "rentrant dans le moule des innovations pédagogiques à la mode" au détriment de la légitimité de l'enseignant acquise dans sa discipline et non réductible aux évaluations managériales du principal ou du proviseur.

- 9. La dérive de l'enseignement vers l'éducatif et le socio-culturel au détriment de la transmission de connaissances solides nécessaires à l'exercice par tous de leur esprit critique et de leur vocation de citoyens.

- 10. La suppression d'options (latin, langues régionales) et de choix de formation (LV2 allemand) dans beaucoup de collèges, notamment les moins favorisés.

- 11. La réduction importante des heures disciplinaires en français, maths, Histoire-Géo, et autres sur les quatre ans du collège au profit d'heures d'accompagnement prétendument personnalisé (AP) en classe entière et avec un seul enseignant ou d'heures d'EPI (projets interdisciplinaires) qui la plupart du temps seront attribuées sans véritable démarche volontaire des enseignants pour sauver leur service à temps complet ou leur poste, et qui de toute façon procèdent d'une inter-disciplinarité paradoxale où il est hors de question pour deux collègues de travailler ensemble en même temps avec une classe sur un projet ou d'avoir des temps de concertation rémunérés.

- 12. L'obligation pour les collègues d'expérimenter en 2016 la réforme tout en voyant tous leurs programmes modifiés, d'où un surcroît de pression psychologique et de travail extraordinaire.

Voici le point de vue du SNES-FSU pour le 26 janvier 2016 et la grève des enseignants:

Depuis le mois de mai, la majorité des personnels du second degré luttent contre la réforme « college 2016 » avec l’intersyndicale.

La ministre refuse de les entendre et continue sa fuite en avant
- en niant la profondeur du refus de sa réforme,
- en mentant devant les médias sur les moyens qui seront alloués aux collèges à la rentrée 2016,
- en éludant la question de l’avenir des disciplines scolaires et de celles et ceux qui les enseignent
- en imposant une transformation inacceptable du DNB.

Dans le même temps, elle mène un pseudo bilan de la réforme des lycées dont elle avoue qu'il ne débouchera sur aucune remise en cause de l'organisation du lycée.

ADRESSONS LUI UN CARTON ROUGE !

  • Pour qu’elle quitte le terrain de l’autoritarisme et des pressions pour retrouver celui du respect des personnels
  • Pour qu’elle revienne sur le terrain des discussions avec la profession pour une autre réforme du collège qui respecte nos métiers, les besoins de formation des jeunes et toutes les disciplines enseignées aujourd’hui au collège
  • Pour qu'elle revienne sur les dispositifs de la réforme Chatel des lycées


TOUTES ET TOUS EN GRÉVE LE 26 JANVIER !
Soyons visibles en brandissant un carton rouge dans les rassemblements et manifestations qui rejoindront les cortèges des personnels de la Fonction publique dans l'action pour la revalorisation des salaires et des rémunérations.

Liens :
Appel à la grève : http://www.snes.edu/Reforme-du-college-appel-a-la-greve-le-mardi-26-janvier.html
Communiqué de presse SNES : http://www.snes.edu/reforme-du-college-madame-la-marquise.html
Communiqué de presse de l’intersyndicale : http://www.snes.edu/Reforme-du-college-29587.html
La lettre du SNES et du SNEP à la ministre : http://www.snes.edu/Lettre-du-SNES-SNEP-a-la-ministre.html

Lire aussi cette autre analyse du Chiffon Rouge publiée le 19 mai 2015 après une AG d'enseignants grévistes à Brest et une manifestation déjà contre cette réforme du collège dont Najat Vallaud Belkacem avait publié les décrets d'application le soir-même de ce grand mouvement de grève des enseignants: Réforme du collège: oui, mais pas celle là!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011