Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 08:37

Lettre d’Infos N°27 du 18 décembre 2015 - éditorial

Surtout, ne changeons rien !

C’est ce que semblent penser les dirigeants PS et Républicains depuis le résultat des élections régionales. Pour eux, la progression du F Haine est pain béni. Ils en usent et en abusent à

grands coups de front républicain pour mieux imposer le front du libéralisme avancé. Ainsi, apprenait-on dès lundi matin, la suppression de 1400 postes à la SNCF, mais aussi que le Smic

horaire ne serait pas revalorisé en janvier prochain et que legouvernement entendait poursuivre sa politique anti sociale et sécuritaire. Ne changeons rien, on vous dit !

Les ronds de jambes de Valls et Hollande à l’égard de la droite se multiplient. Au point que le premier ministre se déclare plus proche de Jean-Pierre Raffarin que de Clémentine Autain : il a

au moins le mérite de la franchise…

Il en deviendrait presque risible si le F Haine ne cumulait pas 6,8 millions de voix lors de ce second tour, soit 28,21% des suffrages exprimés et 15,73% des inscrits. C'est davantage que le

nombre de voix récoltées au premier tour de l'élection présidentielle de 2012 quand Marine Le Pen avait alors recueilli 13,95% des voix des inscrits, soit 6 421 426 voix. Et même si sa progression est plutôt limitée ici qu’ailleurs, le F Haine se renforce aussi en Bretagne avec un score final de 18,9% des voix.

Les thèmes de l'extrême-droite dominent aujourd'hui la vie politique française. Les repères entre la droite et l’extrême-droite sont aussi brouillés que la politique du PS l’est avec celle de la droite classique.

Aujourd’hui, le PS et certains Républicains sont tentés de nous faire le coup du « pacte républicain pour l’emploi » pour contrer les hausses du chômage et ainsi battre ce F Haine que leur politique a tellement favorisé.

C’est comme pour l’état d’urgence, c’est pour notre bien et notre sécurité à tous ! Sauf que, comme pour l’état d’urgence qui met de côté nos libertés, cette alliance se fera sur le dos des

chômeurs, des retraités et de tous ceux qui resteront dans la galère et la précarité.

Pour la vraie gauche, la situation est encore plus difficile. Les repères sont tellement brouillés que nous n’avons pas puéchapper au désastre électoral. Nous y avons une part de responsabilités évidente et il va nous falloir tirer le bilan d’un tel échec. Mais en attendant, il y a urgence à remobiliser et à reconstruire un vrai mouvement social qui puisse rabattre les cartes de ce jeu politicien qui ne nous représente plus depuis longtemps.

François Rippe (Front de Gauche pays de Morlaix)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011