Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 18:48

Compte rendu de la réunion de travail entre les cheminots CGT et la tête de liste du Front de Gauche

Participaient à la réunion: Pascal Pouliquen secrétaire CGT maîtrise cadre Quimper ; Gabriel André secrétaire général cheminots CGT Quimper ; Yvon Coat secrétaire Union Locale CGT de Quimper Dominique Gontier PCF Front de Gauche ; Xavier Compain PCF Front de Gauche co-tête de liste aux élections régionales.

Les Cheminots CGT de Quimper ont répondu positivement à la demande du PCF et du Front de Gauche qui souhaitaient dans le cadre des élections régionales confronter leurs analyses et leurs propositions avec les représentants des salariés.

Cette séance de travail, cordiale a été particulièrement féconde.

  • Trains express régionaux

Le constat est élogieux. La région et il faut souligner le rôle du vice président chargé de la mobilité et des transports dans la conduite de ce dossier ; a fait des efforts considérables pour promouvoir, améliorer et rendre accessible le transport ferroviaire régional de voyageurs..

Les investissements réalisés depuis 2002 dans le cadre de deux conventions Etat-SNCF-Région (2002/2006 et 2006/2013) se montent à 340 000 000€. Ils ont permis l’acquisition de rames nouvelles et la rénovation de rames existantes.

Cette amélioration de la qualité de service s'est accompagnée d'une politique tarifaire volontariste, sociale et incitatrice.

On note une augmentation de la fréquentation de 20% sur les périodes considérées. Le nombre de voyageurs jours passant de 17 000 à 21 000.

Il n'en reste pas moins que si les progrès sont évidents, nous sommes encore loin du compte pour que le train soit un mode de transport « naturel » et facile d'usage. 21 000 voyageurs jour quand on sait que les bretons sont parmi les français qui se déplacent le plus souvent notamment dans le cadre des trajets « domicile travail ». 64,8% des bretons se déplacent en voitures, 2,5 fois par jour en moyenne. (voir Les transports et déplacements en région site du ministère et Memento Transport Bretagne édition 2014 de l’Observatoire Régional des Transports de Bretagne ORTB )

Qui plus est l’abandon volontaire et progressif de certaines lignes, la faiblesse ou l’inadaptation de l'offre en nombre de train et de créneaux horaires ne permettent pas de d’accroître sérieusement le nombre de voyageurs .

  • Vers le tout TGV ?

Tous les efforts semblent désormais consacrés à la réussite du projet de LGV Le Mans Rennes et sa déclinaison régionale qui permettra de relier Paris à Quimper et Paris à Brest en 3h08.

Notons que l’essentiel du gain de temps se concentre sur le trajet Paris Rennes .(37 mn)

Le gain entre Rennes et Brest ne sera « que « de 10 mn (gain total 47 mn) au prix d’investissements considérables.

On peut donc craindre à bon droit que dans la logique qui prévaut aujourd’hui la réussite de cet objectif se réalise au détriment du maillage régional déjà mal en point.

Mettre 3h pour aller à Paris ( à quel tarif d'ailleurs!?) pourquoi pas ! Mais certainement pas au détriment des liaisons intra-régionales et interrégionales qu'il nous faut préserver et développer.

Cette question intéresse à la fois l'aménagement, la revitalisation des territoires, le développement économique durable et la transition écologique.

Il est encore temps d'intervenir et d'infléchir la trajectoire du projet LNOBPL (Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de Loire). La Commission du débat public a demandé un complément des procédures de concertation, reportant de fait les premières esquisses de réalisation. Par ailleurs les modifications internes au secteur ferroviaire et notamment le retour du secteur infrastructure (RFF) dans le giron de la maison mère participent de ce report.

Deux remarques importantes au passage :

1.Le 9 décembre 2014, FNE (France Nature Environnement) fédération nationale qui regroupe 3000 associations de protection et de défense de l'environnement publiait une première appréciation du débat sur la LNOBPL. Elle concluait à un débat biaisé qui ne portait que sur le scénario à retenir et non sur l'opportunité du projet lui même. Les limites du débat se situait entre « Oui » et « Oui ».

2.Le gros de l'effort porte sur la liaison Rennes Nantes par...Notre Dame des Landes qui sera assurée par une nouvelle ligne LGV. Il s'agit en fait de structurer la métropole Nantes Rennes. En terme d'équilibre des territoires ; même avec la métropolisation-des-amis, concédée à Brest, pas besoin de faire un dessin.

  • Les bons barreaux à la bonne échelle

L'essentiel du trafic ferroviaire voyageur ( le fret n'existe pratiquement plus en Bretagne) se concentre sur les lignes le long des cotes.

Il existe pourtant 5 barreaux Nord sur qui irriguent toute la région du Nord au Sud. Tous sont encore en service train totalement ou partiellement.

- Brest Landerneau Quimper

- Paimpol Charhaix Rosporden Concarneau

- Saint Brieuc Loudéac Pontivy Auray

- La Brohinière Ploermel

- Saint Malo Dol Rennes Messac Redon puis Nantes.

Les élus régionaux du Front de Gauche devront exiger le maintien des lignes, l'amélioration du service rendu et la remise en service des tronçons abandonnés.

Une attention particulière sera portée, en terme de calendrier pour la liaison Brest Landerneau Quimper pour laquelle un financement de 70 000 000 € a été arraché par la mobilisation des salariés de la SNCF, des habitants et des usager de la ligne et de la Région. Il faudra veiller de près à la réalisation des travaux face à une SNCF prompte à se désengager.

Nous devrons être tout aussi attentifs et déterminés pour répondre aux revendications portées par les collectifs d'usagers luttant pour la réouverture des lignes supprimées telles les liaisons Rennes Fougères, ou l'amélioration des trajets comme Saint Malo-Dinan (500 manifestants en ce début d'année pour exiger une liaison directe journalière, 4000 véhicules/jour sur le parcours)

  • Reconquérir le trafic marchandise

Il reste sur la région Bretagne 10 à 15 agents affectés au service marchandise ! Ce chiffre parle de lui même.

Lors de travaux menés récemment pour la réfection des infrastructure de voies et la rénovation des gares sur le segment Redon Quimper nombre d'embranchement fret ont été déferrés. Pour exemple Quimperlé et Lorient. D'autres l'ont été avant.

De ce point de vue la SNCF pratique la politique de la terre brûlée. Pas de retour en arrière possible. Du moins le croit elle.

Or moins de train c'est plus de camions sur la route. Tout le monde sait ça.

Alors pas de tabous, pour reconquérir le fret. La multi modalité cohérente des transports passe par une offre ferroviaire marchandise en phase avec les objectifs de la transition écologique.

La Région doit affirmer sa volonté de favoriser les transports propres, le ferroviaire et le maritime.

D'ailleurs l''avenir des ports bretons, régionaux et départementaux est intiment lié à leur raccordement au réseau ferré.

L a Région mettre en œuvre des politiques incitatrices et conditionnelles destinées à accompagner les entreprises choisissant le transport ferroviaire.

Elle étudiera les possibilités d'une fiscalité adaptée prenant en compte l'ensemble des coûts réels externalisés et cachés à la charge de la collectivité.

  • Une politique des transports ferroviaires inter régionale

Les régions de l'arc Atlantique - Bretagne, Pays de Loire, Poitou Charente, Aquitaine- ont le plus grand intérêt stratégique à défendre et à promouvoir l’axe ferroviaire Brest-Toulouse par Quimper Redon Nantes Bordeaux.

Les propositions rampantes de la SNCF sur ces trajets consistent à passer par Paris.

Si l'on comprend bien il y deux urgences absolues : La première est de proposer aux Bretons qui conquièrent le vaste monde un aéroport qui leur évitera Paris. La seconde est de proposer aux Bretons qui conquièrent le vaste monde une offre ferroviaire qui les obligent à passer par Paris. C'est assez logique dans le fond.

Dans le même esprit la Région Bretagne se rapprochera des régions Pays de Loire, Centre, Bourgogne Franche Comté pour valider l'hypothèse de la Voie Ferrée Centre Europe Atlantique dédié au trafic marchandise. Elle assurera entre Nantes et Chagny ,point de regroupement et d'éclatement, le trafic conteneur en provenance et à destination du Centre Europe du Sud Est Europe et de la partie sud de l’Allemagne.

Elle aura des prolongement dans la desserte des ports bretons départementaux et régionaux.

Compte rendu de la réunion de travail entre Xavier Compain, candidat du Front de Gauche aux Régionales, et les cheminots de la CGT à Quimper, 7 octobre

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents