Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 12:13

L'Humanité - Mardi, 23 Juin, 2015

Editorial de Maurice Ulrich.

C’est Henry Ford qui a dit un jour : « Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car, si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. »

Combien de plans sociaux dont dépendra le sort de milliers de familles sont-ils préparés dans le confort d’un conseil d’administration ou dans un bureau ministériel entre gens qui savent ?

Une véritable loi du silence pèse sur la vie économique et il faut rendre hommage à celles et ceux qui la brisent, en prenant les risques que nous évoquons ici même.

Saluons notre consœur de France 2 Élise Lucet, qui, sur une chaîne nationale du service public avec son émission Cash Investigation, n’hésite pas à interpeller les moins enclins à la transparence tels Pierre Gattaz sur les montants des dividendes ou Emmanuel Macron à propos de Sanofi par exemple. La chose est trop rare pour ne pas la souligner en ces temps où le journalisme de révérence est trop souvent la règle. Un journalisme auquel, faut-il le dire, nous ne nous soumettons pas et il convient de noter aussi que ce sont bien les (des) journalistes eux-mêmes qui ont fait obstacle à ce que projetait la loi Macron sur le secret des affaires mais qui pourrait revenir par le biais de l’Union européenne.

De ce point de vue, les 350 000 signatures venant parapher le texte lancé par Élise Lucet sont un véritable événement et une force.

Mais l’affaire ne peut être du seul ressort des journalistes et des gens les mieux informés. Car le secret des affaires n’est pas une anomalie du système, il en est certainement même l’une des conditions. Les lois du profit et de l’exploitation, pour les appeler par leur nom, le capitalisme dans sa logique la plus profonde ne peuvent faire bon ménage avec la transparence sans révéler leur véritable nature. Qu’en est-il de la mise à genoux des pays les plus pauvres, de la spéculation sur les matières premières, du travail des enfants pour de grands groupes cotés en Bourse, des atteintes sans vergogne à l’environnement, etc.

C’est Henry Ford qui a dit un jour : « Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car, si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. » Ce qui n’est pas, soit dit en passant, sans rapport avec la Grèce.

__________________________________________________________________________

Pour signer la pétition :

https://www.change.org/p/ne-laissons-pas-les-entreprises-dicter-l-info-stop-directive-secret-des-affaires-tradesecrets

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents