Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 19:54
Photo des Congressistes (100 participants, 80 délégués) - Jean-Luc Le Calvez

Photo des Congressistes (100 participants, 80 délégués) - Jean-Luc Le Calvez

Ce samedi 11 avril, 80 délégués des sections communistes du Finistère se sont retrouvés en Congrès extraordinaire à Plonéour Lanvern. Congrès demandé par 200 communistes et rendu selon eux indispensable pour qu'ils disposent d' "une fédération qui remplisse son rôle, qui fonctionne démocratiquement et où tous les communistes aient leur place."

Tous les avis ont pu s'exprimer dans un climat apaisé. Si le regard porté sur la situation de l'organisation ne fait pas l'unanimité tous s'accordent pour dire qu'il faut ensemble trouver les réponses à y apporter.
Une feuille de route a été actée. Dans le souci de faire du commun, elle reprend les propositions des signataires de la demande du Congrès ainsi que celles venant du Conseil départemental sortant qui peuvent les compléter ou les préciser. Elle sera mise en forme par le Conseil départemental élu qui se réunira dès mercredi à Pont de Buis.

Ismaël Dupont, secrétaire départemental.

Sur 78 présents la nouvelle direction avec Ismaël Dupont comme nouveau secrétaire départemental a été élue par 65 voix avec 11 bulletins nuls et deux blancs.
On reviendra plus longuement sur l'événement que constitue ce Congrès pour le PCF dans le Finistère dès la semaine prochaine.

MOTION votée à l'unanimité par les congressistes

" Dans le Finistère le Parti Communiste au cœur des luttes pour reconstruire une nouvelle force de gauche, une majorité alternative, citoyenne et populaire, pour sortir de l’austérité et pour un projet social, solidaire et écologique".

Notre pays va mal, notre région aussi, c'est un constat alarmant mais bien réel que chacun peut faire. Discréditée par un gouvernement et un président de la République élu en son nom, la gauche est en danger. Les élections l’ont une nouvelle fois confirmé: cette politique libérale, ou sociale-libérale, est mortifère, elle fait le jeu de l’extrême droite et de la droite.

En Bretagne, entre 2011 et 2012 : 11.000 foyers aux revenus fiscaux inférieurs à 20.000 euros sont devenus imposables. 30 % de ces foyers, les plus modestes ont payé l'impôt sur le revenu en 2012 contre 27,5 % l'année précédente. Leur effort fiscal : plus de 42 millions d'euros en un an.

Conséquences directes, une multitudes d'aides individuelles directement liées au niveau d'imposition ont été soit remise en cause soit sérieusement diminuées... Appauvrissant encore davantage les plus précaires. La part des habitants qui renoncent aux soins pour motif financier, atteint dans notre région un pourcentage de 25 à 30% voir supérieur pour certaines communes, l'on constate que les personnes ou catégories qui, n'étaient pas allées consulter un médecin depuis plus de 12 mois pour des motifs financiers sont en majorité, des précaires : chômeurs, familles monoparentales, jeunes, personnes sans CMU (couverture maladie universelle) ni complémentaire santé. Les femmes sont, par ailleurs, plus nombreuses que les hommes à déclarer avoir renoncé à des soins.

L'indispensable loi sur le vieillissement pour adapter la société à la perte d'autonomie souffre de moyens très insuffisants par rapport aux enjeux.

Conséquences économiques et sociales : Chômage, précarité, mal vivre... Nous n'allons pas comme certains constater les dégâts d'une politique et de droite prolongée par une austérité de « gauche » mais plutôt y voir la continuité de l'agression contre les plus démunis, le sacrifice d'une grande partie de la jeunesse livrée à l'incertitude du lendemain et à un avenir bouché ,la diminution des crédits sociaux et publics, le blocage des rémunérations du travail et des retraites, le maintien d’une fiscalité injuste et la casse de l’organisation territoriale du pays.

S'ajoute à tout cela le sentiment de n'être pas écoutés voire méprisés par un gouvernement sourd à ce qui monte du pays: défenseurs de l'hôpital de Douarnenez en butte à la volonté de casse de cet établissement par la Ministre , salariés de l'agro-alimentaire, parents d 'élèves se dressant contre les fermetures de classe et bien d'autres encore,tous sont exaspérés, en colère.

Pourtant ils et elles sont porteurs de propositions, de solutions, d'idées novatrices. Que ne les écoute-t-on pas!

Pendant ce temps le grand capital se gave, les groupes du CAC 40, n'ont jamais fait autant de profits.

En 2014, les profits des groupes du CAC 40 ont bondi de 40 %. Leurs actionnaires ont empoché le gros du gâteau. Des résultats obtenus contre l’emploi et les salaires. La reprise de l’économie, elle, reste en attente.

En 2014, les sociétés du CAC 40 ont dégagé 67,58 milliards d’euros de profit, soit une hausse de 39,4 % par rapport à 2013. Un formidable pactole dont l’essentiel est tombé dans l’escarcelle de leurs actionnaires, sous forme de dividendes ou de rachats d’actions : 56 milliards d’euros exactement, un montant proche du record de 2007

En moins d'un an quatre élections ont eut lieu, et à chaque fois le même désaveu, et la poursuite d'une même politique anti sociale, austéritaire.

Nous ne défendons pas une chapelle ou une boutique: pour nous, le parti communiste français n’est pas une fin en soi mais un outil au service de notre peuple pour changer l’ordre des choses et combattre les dégâts générés par la domination capitaliste.

Nous ne sommes pas la gauche de la gauche, mais bien le cœur de la gauche. Le Parti Communiste, composante essentielle, fondateur du Front de Gauche,travaille à son élargissement, les promesses venue de SYRIZA en Grèce, ou de PODEMOS en Espagne, montre qu'il est possible de constituer des forces qui s'opposent à l'austérité, à la précarité, qui luttent pour une société plus humaine, plus démocratique.

Nous voulons retisser les liens indispensables avec nos concitoyens, en apportant notre expérience, mais aussi être, à l'écoute et au plus près, dans les luttes et les moments difficiles que traversent les populations de notre département, et pas seulement en périodes électorales.

Nous voulons relancer le débat d' idées: oui nous le pensons, il y a d'autres solutions que celles que l'on nous présente comme fatales, comme naturelles, « modernes », inévitables...

Pour cela nous avons besoin de vous :Femmes et Hommes, Militants ou sympathisants communistes qui à un moment vous êtes éloignés de nous, militants d'associations, syndicalistes, citoyens qui voulez que cela change votre place est parmi nous, avec nous: notre Parti vous est ouvert.

Ouvert vers toutes les forces populaires, militantes, associatives et citoyennes de notre département, concernées par la nécessaire et indispensable réaction face aux menaces qui sont devant nous.

Toutes les forces de progrès sont interpellées. L'heure est à la construction d’une majorité alternative, citoyenne et populaire, pour sortir de l’austérité et pour un projet social, solidaire et écologique.

Pour notre part nous sommes décidés à y travailler dans nos campagnes, dans nos villes, sur les lieux de travail. De notre engagement à tous et toutes dépend notre avenir. Chacun et chacune d'entre vous peut à sa façon y contribuer.

Ouvrons ensemble « Les chantiers de l'Espoir »!

le bureau du congrès avec le représentant de la direction nationale, Jean-Louis Frostin (photo JL Le Calvez)

le bureau du congrès avec le représentant de la direction nationale, Jean-Louis Frostin (photo JL Le Calvez)

Michel Le Goff, candidat FDG aux municipales à Bannalec, membre du PCF et responsable syndical chez Bigard (photo JL Le Calvez)

Michel Le Goff, candidat FDG aux municipales à Bannalec, membre du PCF et responsable syndical chez Bigard (photo JL Le Calvez)

Martine le Nozerh, Jean-Louis Frostin et Jacqueline Héré (photo Jean-Luc Le Calvez)

Martine le Nozerh, Jean-Louis Frostin et Jacqueline Héré (photo Jean-Luc Le Calvez)

Roger Héré, un des 8 délégués de la section de Morlaix

Roger Héré, un des 8 délégués de la section de Morlaix

Christian Delannee, un des délégués de la section de Morlaix, avec Roger Héré et Jean-Jacques Penven (Huelgoat)- photo Jean-Luc Le Calvez

Christian Delannee, un des délégués de la section de Morlaix, avec Roger Héré et Jean-Jacques Penven (Huelgoat)- photo Jean-Luc Le Calvez

Jean Dréan, notre cher camarade de Plouigneau exilé à Quimper par la force des choses - photo Jean-Luc Le Calvez

Jean Dréan, notre cher camarade de Plouigneau exilé à Quimper par la force des choses - photo Jean-Luc Le Calvez

Roger Dupas, du pays bigouden, qui a lu la motion votée par le congrès à l'unanimité (voir ci-dessus) - photo Jean-Luc Le Calvez

Roger Dupas, du pays bigouden, qui a lu la motion votée par le congrès à l'unanimité (voir ci-dessus) - photo Jean-Luc Le Calvez

Ismaël Dupont et Roger Héré- photo Jean-Luc Le Calvez

Ismaël Dupont et Roger Héré- photo Jean-Luc Le Calvez

le moment du vote pour le Conseil Départemental - photo JL Le Calvez

le moment du vote pour le Conseil Départemental - photo JL Le Calvez

Partager cet article

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011